Skip to Content

L’inégalité vaccinale pousse l’inflation à la hausse dans le monde

15 octobre 2021

La distribution inégale des vaccins contre le coronavirus, notamment dans les pays émergents, attise l’inflation dans le monde, constate Tina Fong, stratège chez Schroders.

Les pays avec un taux de vaccination élevé sont même déjà en train d’administrer une troisième dose, alors que d’autres régions du monde n’en sont pas encore à leur première injection. Le fossé entre les pays avec un taux de vaccination élevé et ceux avec un taux de vaccination faible est clairement visible dans les pays émergents. Le nationalisme vaccinal, par lequel les pays producteurs de vaccins donnent la priorité à leur propre population avant d’exporter les doses vers d’autres pays suscite l’inquiétude. 

Sur le plan moral, il est évident que les pays sous-vaccinés devraient recevoir davantage de vaccins. Et d’un point de vue économique, c’est en vaccinant une grande partie de leur population que certains pays ont pu rouvrir leur économie, avec un impact positif sur les perspectives de croissance. Les économies avec un faible taux de vaccination ou une immunité naturelle moins élevée sont en revanche souvent obligées de suivre une stratégie zéro-Covid. 

La distribution inégale des vaccins a cependant aussi un impact sur les chaînes d’approvisionnement mondiales et attise l’inflation dans le monde entier. Maintenant que les fêtes approchent, les commerçants mettent déjà en garde contre les risques de pénuries et de hausses des prix pour certains articles, comme les jouets.

Le spectre de l’inflation de l’offre

Le variant delta a provoqué des pénuries dans les chaînes d’approvisionnement mondiales. Le manque de main-d’œuvre est souvent la cause de fermetures d’usines ou de retards dans le transport de marchandises. À cause de ces perturbations dans l’offre, les délais de livraison se sont allongés et les arriérés de commandes ont augmenté dans le monde entier. Cela entraînera vraisemblablement une augmentation des coûts de production et de transport. Ce phénomène pourrait rester temporaire, mais si elles persistent, ces perturbations pourraient avoir un effet sur l’inflation pendant plus longtemps. Schroders a récemment pointé le scénario d’une inflation de l’offre comme le principal risque pour l’économie mondiale.

Fossé vaccinal

Certains pays émergents sont déjà bien avancés dans leur campagne de vaccination. Mais l’écart entre les pays développés et les pays émergents demeure important. La moitié des exportations de marchandises proviennent des marchés émergents, mais seuls 28 % de leur population a reçu la deuxième dose. Au Vietnam et en Inde, moins de 20 % de la population est entièrement vaccinée. Cela s’est traduit par un allongement des délais de livraison des produits. Le Vietnam fait partie des pays où les délais de livraison sont les plus longs.

Perturbations dans la chaîne d’approvisionnement à Taïwan et au Vietnam

Le Vietnam a dû fermer des usines dans tout le pays à cause de la récente flambée des cas de Covid-19. Cela a des conséquences sur les livraisons de vêtements et de chaussures. L’année dernière, les États-Unis ont importé plus de 20 % de leurs vêtements du Vietnam. Des grandes marques de détail américaines, comme Nike, ont mis en garde contre les risques de retards, de pénuries et de possibles hausses des prix.

Taïwan est l’un des plus grands producteurs de semi-conducteurs de la planète. Les livraisons de puces en provenance de Taïwan souffraient déjà des pénuries d’eau et des problèmes de pannes de courant et la Covid est encore venue s’ajouter à tout cela. Cela a eu un effet domino sur la chaîne de production des biens de consommation. Les pénuries de semi-conducteurs ont provoqué la fermeture d’usines automobiles dans le monde entier ainsi qu’une flambée des prix.

Aux États-Unis, les hausses de prix des voitures neuves et d’occasion ont un impact considérable sur l’inflation de base. Même si la pression sur les prix de l’industrie automobile semble avoir atteint son pic, il faudra encore un certain temps pour que l’effet de la pénurie de voitures s’estompe.   

Avantages d’un taux de vaccination plus élevé

L’augmentation du taux de vaccination dans les pays émergents permettra non seulement de sauver des vies, mais aussi de réduire les risques de nouveaux variants. Mais il y aura également des répercussions économiques pour le reste du monde. Les pouvoirs publics disposeront de plus de flexibilité pour rouvrir leurs économies. Cela stimulera l’activité mais réduira également la pression sur les prix due aux pénuries.

Les effets des goulets d’étranglement dans la chaîne d’approvisionnement sont souvent considérés comme temporaires. Mais plus ils dureront, plus le risque qu’ils percolent dans l’inflation sous-jacente sera grand. Cela intensifierait la pression sur les banques centrales du monder entier pour qu’elles resserrent leurs politiques. En conclusion, tout le monde a intérêt à ce que les responsables politiques s’attaquent au problème de l’inégalité vaccinale.  

Lisez aussi How’s vaccine inequality driving up global inflation?, par Tina Fong, stratège chez Schroders.

Tina Fong
Tina Fong

Contacts presse

Wim Heirbaut Press and media relations, BeFirm
Tânia Jerónimo Cabral Head of Marketing Schroders Benelux, Schroders
A propos de Schroders

Schroders plc

En tant que gestionnaire d'investissement mondial, nous gérons de manière active et responsable des investissements pour un large éventail d'institutions et de particuliers, afin de les aider à atteindre leurs objectifs financiers et à préparer l'avenir. Le monde est en perpétuel changement, et comme nos clients sont au centre de tout ce que nous faisons, nous comprenons la nécessité de continuer à adapter et à faire évoluer nos activités en fonction de ce qui compte le plus pour nos clients, aujourd'hui et à l'avenir.

Notre succès continu repose sur une expérience et une expertise historiques, grâce auxquelles nous nous associons à nos clients pour élaborer des produits et des solutions innovants dans nos cinq domaines d'activité, à savoir les actifs privés et alternatives, les solutions, les fonds communs de placement, la gestion institutionnelle et la gestion de patrimoine, et nous investissons dans un large éventail d'actifs et de zones géographiques. En combinant notre engagement envers la gestion active et l'accent mis sur le développement durable, nos capacités stratégiques sont conçues pour offrir des résultats positifs à nos clients.

Nous sommes responsables de 815,8 milliards d'euros* d'actifs clients, gérés localement par 42 équipes d'investissement à travers le monde. En tant qu'entreprise mondiale employant plus de 5 500 collaborateurs talentueux répartis sur 37 sites, nous sommes en mesure de rester proches de nos clients et de comprendre leurs besoins. Nous avons plus de 200 ans d'expérience en matière d'investissement et d'innovation et nous restons déterminés à créer un avenir meilleur en investissant de manière responsable pour nos clients.

Pour davantage d'informations sur Schroders, veuillez consulter www.schroders.com.

Schroders est placée sous la surveillance de l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) en Belgique et de la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) au Luxembourg.

*Données au 30 juin 2021

Schroders